© 2017 Maison d'Izieu
mémorial des enfants juifs exterminés
70 route de Lambraz

01300 - Izieu

Mentions légales

Créé avec Wix.com

Notre participation au projet s'inscrit dans le cadre de l'Enseignement Pratique Interdisciplinaire mené avec les classes de 4e (3 classes) intitulé « Paroles de collégiens migrants ». Cet EPI est mené dans les cours de Géographie, de Français,  d'Art-Plastique et dans les classes de Français Langue Seconde.

 

De nombreux élèves du collège ont eux-mêmes connu la migration. Plusieurs de ces élèves ont donc témoigné de leur expérience auprès des classes de 4e. Les élèves de quatrième ont réalisé, à partir de ces témoignages, des écrits (articles de journaux, témoignages, etc..) en Français, puis des cartes sensibles (aussi appelées cartes subjectives) de ces migrations en Géographie et en Art-Plastique.

 

Ces deux productions, cartes et textes, seront exposées conjointement lors de la journée collective au mois de mai. Par ailleurs, les différents temps de ce projet (interviews des élèves, travaux en groupe sur les textes et les cartes) sont filmés et vont donner lieu à la réalisation d'un documentaire vidéo.

Découvrir l'histoire...
Découvrir l'histoire d'Armando (Albanie)
 
Découvrir l'histoire de Darien (Albanie)
 

Carte réalisée par :

Camille Thominet

Lucy Perrin

Axelle Botté

Hermerson Simon

 
Découvrir l'histoire de Mahriel (Soudan)

Carte réalisée par :

Imane Toumi

Sourouer Beji

Laïla Tsougaeva

Découvrir l'histoire de Fajik (Kosovo)
 

Carte réalisée par :

Amir Amini Nadir Nouri Nabil Larbi Satine Chouan Émeric Heyrault

Découvrir l'histoire de Nanuka (Géorgie)
 
Découvrir l'histoire de Tony (Centrafrique)
 
Découvrir l'histoire de Vahé (Arménie)
 
 
Découvrir l'histoire de Merveille (Congo)
Mon parcours,
mon voyage, ma vie.

Quelle est l’origine de ton départ ?

Un jour, il y avait une manifestation en bas de chez moi, et les policiers sont entrés et ont tué mon frère. Par la suite, ils ont enlevé mon père.

Quelle âge avais-tu ?

Lorsque ce périple a commencé, j’avais 12 ans.

Est-ce que cela t'a fait un choc de devoir partir et de perdre tes proches ?

Pour mes proches, j’en ai eu les larmes aux yeux car en plus de cela ils ont tué mon frère devant mes yeux.

Qu’as-tu ressenti lors de ton voyage ?

Pendant le voyage je dormais mais je me souviens cependant que j’étais assez triste de quitter mon pays mais heureuse pour ma nouvelle vie.

Comment s’est passée ton arrivée en France ?

On m’a tout de suite pris en charge, je suis restée quelques temps dans un hôtel, puis j’ai pris le bus pour rejoindre Roanne.

A Roanne comment as tu su t’adapter ?

Le fait d’aller à l’école et donc de trouver des amis m'a beaucoup aidé à m’adapter.

Aurais-tu envie de retourner au Congo ? Pourquoi ?

Non, je me suis bien adaptée aujourd’hui et je n’ai aucun regret car je me trouve heureuse et joyeuse. C’est pour moi le principal.

Pour finir, est-ce qu’au collège on a fait preuve de violence envers toi ?

On ne peut pas parler de violence, mais j’ai subi quelques moqueries, comme les personnes qui me disaient de rentrer dans mon pays ,que je n’avais rien à faire en France, ou bien encore par rapport à mes yeux et bien d’autres encore.

Rebecca, Rajaa, Merveille, Axelle.

Carte réalisée par :

Merveille Matondo

Rebecca Constantin

Axelle Epinat

Rajaa Bennouioua